Henri Milan

Dans: Vignerons

Domaine Milan : Présentation d'Henri Milan vigneron "nature" à Saint Remy dans les Baux de Provence (13)

"Le grand-père Milan n'était pas un agriculteur, il ne mettait pas le cul sur un tracteur, il voulait faire de l'argent" voilà comment Théophile Milan, le petit fils de Robert le Grand Père qui acheta cette propriété située sur la commune de Saint Remy de Provence dans les Bouches-du-Rhône en 1956, nous résume la genèse de la saga Milan.

La chance du Grand Père, c'est que ce terroir issue de la rencontre d'une montagne, les Alpilles, et d'une climatologie exceptionnelle faite d'une influence méditerranéenne tempérée par une fraîcheur relative, est magique ! Ce que confirma en 1996, soit 40 ans plus tard, le célèbre agrobiologiste des sols Claude Bourguignon. En effet, il a constaté que les marnes bleues avaient une capacité d'échange électrique propice à la création de très grands vins blancs.

Malgré tout, les débuts furent difficiles puisque 30 ans après son achat et malgré la construction d'une cave de vinification 15 ans plus tôt car Robert Milan se lassait de vendre son raisin à perte, la propriété était à 2 ceps de profiter de la prime à l'arrachage proposée à l'époque.

Mais c'est en cette année 1986, alors qu'il revenait de son service militaire, que Henri, le fils de Robert, reprit la propriété pour devenir officiellement vigneron 2 ans plus tard avec comme volonté de produire le meilleur vin possible en adoptant des règles de production biologiques.

 

10 ans après, en 1996, une rencontre avec l'un des vignerons les plus géniaux de sa génération, Claude Courtois du domaine "LES CAILLOUX DU PARADIS" permet alors à Henri de réaliser ses intuitions premières.

En 2000, 1er millésime produit et mis en bouteille (deux ans après), sans ajout de SO2.

2007 marque un tournant pour le Domaine avec une Sortie volontaire de l'A.O.C Baux de Provence pour se libérer des carcans réglementaires trop rigides. Tous les vins seront alors produits en Vin de Table, et à partir de 2009, en Vin de France.

Depuis, son fils Théophile et l'une de ses filles, Emmanuelle, ont pris place dans cette aventure Familiale commencée il y a maintenant 60 ans.

 

Aujourd'hui notre quinqua d'Henri Milan récolte les raisins du long chemin qu'il a emprunté et suivi sans déviance (comme ses nectars) depuis 30 ans en créant des "vins propres" qui sont la retranscription d'un terroir original, unique et vivant car pour notre vigneron émérite "Faire du vin ce n'est pas une technique, c'est un accompagnement de ce que nous propose la vigne. Elle nous livre un fruit et nous en faisons une parcelle d'éternité. Aucune machine, aucun process, aucun rajout, n'est indispensable.

La condition primordiale c'est la culture biologique. C'est aussi l'harmonie créée par une pratique biodynamique dans l'esprit. Les simples influences de la lune sur les rythmes des mers, de la femme et de l'homme sont évidentes.

L'expérience que j'ai acquise à travers la production de vins sans soufre me renforce ainsi dans le fait que la stabilité d'un tel vin "propre" est à ce jour une évidence."

 

La sensibilité autant que les goûts d'Henri ont permis au domaine de créer des vins originaux et complexes où l'harmonie des cépages assemblés par terroirs, donne une finesse et un "grain" que l'on ne retrouve qu'en Bourgogne.


Enfin, et pour être clair, les vins du Domaine sont traités avec la plus extrême délicatesse afin de pouvoir donner une sensation de plénitude lors de leur dégustation. Jamais de filtration, pas de collage, des levures indigènes, pas d'intrants chimiques si ce n'est un minimum de SO2 (moins de 30 mlg/l) voire pas du tout dans certaines cuvées, un transport par une pompe à galets asymétriques, une mise en bouteille par siphon.

A retrouver sur notre site, le MGO 3 un vin "d'assemblage d'assemblages" avec de la matière et une belle fraîcheur, Le Vallon 2010 un millésime solaire, aromatique, équilibré, d'une belle fraîcheur et tout en finesse, le gourmand et souple Papillon rouge 2015 une cuvée ultra nature sans soufre ajouté ou encore le Grand Blanc 2014 un vrai grand blanc de gastronome étonnant, riche, équilibré et fin.