Jean Pierre Robinot

Dans: Vignerons





Jean Pierre Robinot c'est Jean Pierre Robinot lui même qui en parle le mieux :

"Pendant près de 15 ans, j’ai proposé à mes clients des vins naturels dans mon bistrot à vin - Restaurant l’Ange vin, à Paris. Passionné par les vins naturels en général et par les vins de Loire en particulier, je suis alors revenu dans mon village natal à Chahaignes dans la Sarthe, à mi-chemin entre le Mans et Tours pour constituer un vignoble et élaborer des vins naturels dans la Vallée du Loir, un vignoble qui commence avec le Coteaux du Vendômois, en passant par le Jasnières pour se terminer par le Coteaux du Loir.


La superficie en production est de 400 hectares alors qu'il y a plusieurs siècles, 5000 hectares de vignes étaient exploités. Ce sont des vins de très longue garde en raison de leur grand équilibre.

Pour constituer progressivement mon domaine, j’ai fait l'acquisition d'une dizaine d'hectares de terres en friches sur l'aire d'appellation des Coteaux du Loir, non plantées depuis plus d'un siècle pour certaines. Ces terres sont sur des coteaux très abruptes et se trouvent sur de grands terroirs. Argile rouge à silex calcaire.
Après une opération de défrichage, j’ai planté 3,5 hectares de vignes sur l'appellation Coteaux du Loir. Mais j’exploite également des vignes en Jasnières et en Coteaux du Loir rouge et blanc.



Je me suis assigné pour objectif une agriculture biologique et biodynamique. Le sol est labouré, les plants sont nourris avec des composts naturels et le désherbage chimique est banni. Les traitements sont effectués avec des produits naturels et la récolte est manuelle. Je limite mes rendements de 10 à 30 hectolitres par hectare pour obtenir une belle et grande complexité.




Ma vinification est naturelle également et se fait lentement, sans soufre et sans ajout d'autre produits. Les vins blancs issus du cépage Chenin sont pressurés très lentement. Ils sont élevés sur lie, dans des fûts de chêne de 12 à 48 mois. Les vins rouges sont issus du cépage Pineau d'Aunis. Après une longue cuvaison, ils terminent leur fermentation sur lie en barriques pendant au minimum un an. Quand le vin est prêt pour la mise en bouteille le soutirage est effectué, là aussi je privilégie de travailler sans soufre, sauf exception, et dans ce cas là, un maximum de 20 mg par litre sont ajoutés à la cuvée. Mais mon but ultime, ma substantifique démarche, c’est d’arriver à élever des vins purs, vivants sans jamais ne rien y ajouter."

Un sacré programme qui a converti depuis longtemps maintenant les gosiers les plus délicats et les critiques les plus farouches et même si aucune cuvée ne se ressemble, l'ensemble est porté par la même patte !


Les Quilles de Jean Pierre à découvrir sur le site :


BISTROLOGIE 2019 un 100% Chenin incroyable
c'est ample, puissant, complexe, d'une minéralité intense et caillouteuse, avec des notes de pomme, de pêche, de poire, c'est plein de tonalités herbacées, c'est mielleux avec une acidité détonante, certain on même senti des arômes d'eucalyptus ! Une vraie gifle !


CHARMES 2019 est aussi un Chenin aux notes d'agrumes, de fruits blancs, de miel, de citron, de fruits secs avec des notes épicées. C'est élégant, dynamique, fin et d'une grande profondeur, une superbe minéralité sur une texture très fraîche. Vraiment bluffant et exquis.


LUMIERE DES SENS 2018 est un monocépage Pineau d'Aunis aux arômes raffinés de myrtilles, de groseilles, de réglisse, de rhubarbe, d'épices et de poivre blanc. C'est perlant avec des tanins soyeux, une belle tension, c'est vif, intense et fruité, fin et élégant.


LE REGARD 2018 est aussi composé de Pineau d'Aunis à 100%. Un véritable noyau de minéralité avec des petits fruits rouges, de la cerise, du poivre blanc, c'est herbacé et ça pétille, c'est acidulé, vif, énergique, aérien, fin et funky.



Ça parle de : vigneron vin naturel Loire