Karine et Nicolas MIROUZE

Dans: Vignerons

Château Beauregard-Mirouze : Présentation de Karine et Nicolas Mirouze vignerons "nature" à Bizanet dans l'Aude.


Ce qu'il y a de sympa à Millésime Bio, qui avait déménagé de Montpellier à Marseille juste cette année là, c'est que devant le nombre incroyable d'exposants, pas loin du millier, le hasard intervient beaucoup concernant les rencontres avec les vignerons.

 

Et, en ce mardi de janvier, nous nous rendions au stand 701 en bout de salon pour rencontrer un domaine que l'on nous avait conseillé.

En slalomant entre les tablées, nous ne savons pas pourquoi nous nous sommes arrêté au stand 459 alors que nous étions très très pressés.

Et pour cause, en arrivant sur le parking du site de Millésime Bio, le câble qui permet de passer les vitesses de la voiture s'était cassé ce qui bloqua le boitier de vitesse de notre véhicule sur la ... cinquième ! Ce qu'on appelle aussi : un problème !

 

Et c'est en cinquième justement que nous slalomions entre les stands pour rejoindre le 701 car à cause de notre soucis nous devions évidemment repartir beaucoup plus tôt que prévu et ne voir qu'un dernier vigneron, mais des étiquettes hautes en couleurs des bouteilles du stand 459 nous firent ralentir et c'est comme ça que nous nous sommes connus.


Nous avions pété un câble, la fille du stand 459, elle, avait pété sa voix, à cause d'un coup de froid.

La fille du 459 elle s'appelle Karine. Karine Mirouze du Château Beauregard-Mirouze.



Karine est mariée à Nicolas Mirouze qu'elle a rencontré à Paris lors de leurs études d'ingénieur agronome à Paris et c'est lors du retour sur les terres familiales que le couple a repris le domaine en 1999 et s'est Installé depuis 2001 pour s'inscrire dans l'histoire de ce domaine puisqu'il s'agit de la 7eme génération d'une aventure commencée en 1881.

Beauregard c'est 350 hectares dont 25 hectars de vignes "perdues" au milieu de landes, de garrigues, de forêts préservées car se trouvant au milieu du Parc Régionale de la Narbonnaise.



Depuis la prise en main, le couple décide d'élaborer des produits d'exceptions en réduisant les rendements et en passant d'une culture "chimique" jusqu'à l'obtention du label bio en 2013 et, depuis 2019, la certification Demeter.

Comme l'explique Karine : "En plus des préparations biodynamiques, nous élaborons aussi notre propre compost sur le domaine qui est épandu en automne et en fin d’hiver. Nous semons également des couverts au mois de septembre qui envahissent nos vignes pendant la saison hivernale. De novembre à avril notre troupeau de 50 moutons pâture dans nos vignes. Quand la vigne pousse, nous limitons au maximum le passage en tracteur dans les vignes. Le résultat est époustouflant."

Les interventions culturales ont pour but essentiel la dynamisation de la vie dans leurs sols. Pour eux, un vin n’est jamais "naturel" : c’est le travail humain sur la vigne qui lui donne tout son prix.

"Dans nos vins on retrouve notre sensibilité" rappelle Karine, "puisque le vin c'est la rencontre entre un homme et un terroir (un couple et un terroir dans leur cas). C'est pourquoi d'autres personnes sur ces terres ne feraient pas le même vin et nous ailleurs nous ne ferions pas le même vin. C'est ce qui fait que nos vins sont uniques car c'est notre rencontre"

 

Tout en restant enracinés dans la tradition du Château Beauregard-Mirouze qui produit des vins bio, Frédéric et Karine produisent aussi des cuvées plus personnelles sous l'appellation "Karine et Nicolas Mirouze, vignerons". Des vins vivants naturels, harmonieux, authentiques, avec du caractère et exprimant toute leur sensibilité, vinifiés naturellement, non filtrés, non pompés, sulfités juste à la mise en bouteille (moins de 20 mlg/l de SO2 total).


En résumé, nous sommes tombés sous le charme de la fille du stand 459, de son histoire et de ses vins et c'est pourquoi nous vous les présentons avec grand bonheur aujourd'hui sur notre site.



Finalement, nous n'avons jamais rejoins le stand 701 et nous avons aussi appris que l'on pouvait traverser Marseille et rentrer dans le Var avec une voiture dont le boitier de vitesse est bloqué constamment en cinquième. Epique et fastidieux !




DECOUVREZ SUR NOTRE SITE LES CREATIONS DE NOTRE COUPLE DE VIGNERONS :



CAMPANA BLANC 2019, des notes de fruits blancs, une attaque ronde et franche et la finale minérale.


CAMPANA ROUGE 2019 c'est des arômes de fruits noirs, une bouche charnue, ronde et souple avec une belle fraîcheur en bouche avec une pointe de poivre.

Avec ROUZE 2019 nous voici avec un vin aux arômes de fruits à noyau, comme la cerise ou le pruneau, à boire comme un rosé. Gouleyant et croquant avec une finale légèrement épicée.

BLOUZE 2019 est sa petite soeur en blanc. Du viognier et du grenache pour un vin blanc naturel rafraichissant d’une fraîcheur et d’une tension vivifiante porté par des arômes de poire. Avec ce jus désaltérant, on est dans le modèle-type-top de la buvabilité sudiste.

CIEL DU SUD 2018
c'est une bouche dominée par la griotte, la violette et les pruneaux avec une finale légèrement épicée. C'est rond avec de la matière et des tanins soyeux.

Et pour terminer la gamme, voici SOL EN CORBIERES 2017, un assemblage Syrah et Mourvèdre pour du fruit mûr et une belle fraîcheur, avec des accents de garrigue, où la Syrah trouve toute son expression. C'est surprenant, généreux avec une belle longueur.