Vos 3 vins rosés (propres) de cet été

Vos 3 vins rosés naturels à boire pour cet été

Vos 3 Vins rosés (propres) de cet été

Parce que c'est l'été, parce que c'est frais et désaltérant, parce que c'est (presque) la tradition et parce que ceux là ne vous tortureront pas l'estomac, ne vous donneront pas de sensations de brûlure de l'œsophage ou ne vous donneront pas de maux de tête car tous vinifiés naturellement, voici présentés à vous nos 3 rosés de cet été sélectionnés par lespeauxdevins.com.

.

 

Pour commencer voici la quille présentée par la cave des Vignerons d'Estézargues installée dans le Gard à une trentaine de kilomètres d'Uzès.

Une cave pionnière puisque cela fait plus de 30 ans qu'elle propose, soit par les créations personnelles des vignerons adhérents soit par des cuvées proposées par la cave elle même, des "vins propres".

 

Culture raisonnée pour Les Grandes Vignes version Rosé 2016 qui est une cuvée regroupant tous les vignerons.

On ne va pas trop s'étendre sur ce sujet que représente la culture raisonnée, c'est à dire je cultive en bio sauf quand je rajoute des produits chimiques !

Mais cette politique du changement en douceur, qui n'interdit pas les pesticides, s'explique, dans ce cas bien précis, par le fait que tous les adhérents ne sont pas tous estampillés officiellement bio et comme il s'agit d'une cuvée regroupant tous les vignerons il est difficile de faire autrement.

Dans tous les cas, rassurez vous, il n'y a pas de culture chimique intensive chez les Vignerons d'Estézargues puisque la Cave, respectueuse de la charte Terra Vitis, s'est engagées dans le système du développement durable et s’efforce d’en appliquer les règles.

Et puis vinifier naturellement après avoir envoyé du pesticide à tord et à travers cela pourrait s'apparenter à de la schizophrénie en règle.

Par contre, en ce qui concerne la transformation du raisin en vin, la cave met un point d'honneur à vinifier naturellement : les levures sélectionnées, les filtrations et collages, ainsi que toutes les technologies dénaturant le vin sont proscrits. Les vinifications se font sans soufre et à basse température afin de profiter au mieux du fruit et du potentiel terroir.

Et c'est pourquoi ce Grandes Vignes Rosé 2016 est une belle surprise même si de prime abord la bouteille peut faire peur quand on voit ce rosé si foncé avec son étiquette monochrome.

Tout sauf marketing ce Côtes du Rhône, mais qu’importe le flacon car une fois en bouche c'est une belle surprise. Un assemblage de Cinsault et de Syrah donnant un vin rafraichissant et pourtant étoffé. Du fruit rien que du fruit avec une minéralité agréable. Un rosé au rapport qualité prix imbattable à mettre au plus vite dans votre panier.

.

 

 Grandes vignes rosé 2016.jpg

BoutonCommanderPharmacie.png

.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

.

Voici en deuxième rosé, sachant qu'ils ne sont pas classés dans notre billet par ordre de préférence, laissez nous vous présenter la création naturelle de Rémi Pouizin du Domaine DieuLeFit installé à Visan dans le Vaucluse.

 

Rémi veut "Obtenir des vins purs et digestes, à partir de raisins sains et équilibrés. La vinification des raisins éraflés se fait en cuves en inox et bois, sans intrant autre qu’un soupçon de soufre à la mise en bouteille, toujours pratiquée un jour racine ou un jour fruit du calendrier biodynamique" car la biodynamie demeure une des grandes sources d’inspiration de Rémi Pouizin et ce vin naturel rosé en une des preuve vivante.

Car Amour de fruit Rosé 2016 est un vrai vin vivant, pur et aromatique aux arômes floraux alliés à des notes de fraises. En bouche c'est ample et soyeux avec des arômes de fraises des bois. Ce 100% grenache est un pur régal pour les papilles et l'estomac.

Un vrai délice de finesse et de fruits, un délicieux vin naturel à boire d'urgence !

 

.

 

.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

 .

Et en trois, et comme l'aimait l'écrire Shakespeare : The last but not the least (le dernier mais pas des moindres) voici un vin rosé qui nous réconcilie ENFIN avec les Côtes de Provence, j'ai nommé : Silice 2016, une surprenante et aromatique création de François Miglio de Château GASQUI installé entre Gonfaron et Flassans dans le Var.  

Ce Silice 2016 est l'œuvre de François Miglio mais avec la participation active de la vie et du hasard car, à diverses reprises, François a dû décaler ses interventions lors de la phase de vinif pour des motifs (extra)naturels comme, par exemple, cette grosse poutre fendue dans la cave qui l'a empêché d'y pénétrer jusqu'à sa sécurisation quelques jours plus tard, alors qu'il le voulait, ce qui a décalé son intervention ou ce gel de 2017 qui lui a pris son temps qu'il avait plutôt destiné à d'autres interventions de fin de vinification et qui, de fait, ont été elles aussi décalées !

 

 

Quand on sait que son domaine avait déjà été touché par le gel à l'hiver 2016, c'est avec des survivants qu'il a confectionné son rosé naturel (même s'il réfute l'expression mais dans notre cas nous l'employons comme l'entend l'Association des Vins Naturels, c'est à dire culture Bio et vinification naturelle avec l'ajout d'un soupçon de soufre lors de la mise en bouteille. 10 mlg/litre pour ce rosé là pour un soufre total de 35 mlg/l).

 

Et quand nous avons dégusté son rosé Silice 2016 lors d'une soirée, il s'est trouvé à côté de lui des Côtes de Provence conventionnels, mais de "prestiges", vendus entre 14 et 22 euros, et nous pouvons vous affirmer que la différence fût tellement flagrante qu'elle en fût presque gênante pour ces vins morts et surfaits face à ce vin plein de vie, d'arômes et de fruits et qu'à 12€50 le flacon c'est cadeau !

 

Car ce vin Biodynamique de Château GASQUI est une superbe friandise de rosé, c'est très floral avec des arômes de pivoine, de fleurs blanches et de fruits jaunes (abricot, pêche blanche) voire légèrement mentholé. Du fruit donc et de la minéralité tirée de son terroir calcaire.

 

Ce vin rosé est un vin gastronomique évolutif et surprenant. Notre coup de cœur pour cet été.

 

 

Et vous pouvez même considérer votre achat comme un achat solidaire, en rapport aux gels 2016 et 17 qui ont anéanti une très (trop) grosse partie de la récolte, en faveur d'un vigneron passionné qui continue, malgré tous ces coups du sort, sa quête d'une vigne connectée aux forces et à la vie qui l'entoure afin de nous présenter des vins plus vivants et exquis que jamais.

.

.

.